My Blog

8 conseils pour réussir sa migration vers SharePoint 2016

by Developer le 01/08/2016 No comments

Ça y est ! SharePoint 2016 est officiellement disponible sur le marché. Lancée début mai, cette nouvelle version de la plateforme collaborative de Windows propose, bien entendu, de nouvelles fonctionnalités. Pour les utilisateurs des anciennes versions (SharePoint 2010 ou SharePoint 2013), c’est donc le moment de procéder à la migration vers la nouvelle version afin de pouvoir profiter de toutes ces améliorations. Toutefois, cette opération ne doit pas être prise à la légère. En effet, une migration ratée peut occasionner de graves dysfonctionnements du logiciel. Afin de vous éviter ce genre de déconvenues, voici donc 8 bonnes pratiques dont vous devez tenir compte pour une migration SharePoint 2016 réussie.

  1. Faites un audit de votre contenu SharePoint

Une migration, c’est un peu comme un déménagement ; l’occasion de se débarrasser de tout ce qui vous prend de l’espace inutilement. Faire un audit du contenu de votre SharePoint actuel vous permettra donc de ne garder que le contenu dont vous avez réellement besoin pour votre nouveau système. Gardez en tête que moins vous aurez de données à migrer, plus votre migration sera simple.

  1. Respectez la règle des 80/20

Véritable petit mantra de l’organisation, la règle des 80/20 stipule que le contenu réellement utile et exploité par 80 % des utilisateurs représente tout au plus 20 % du contenu total présent sur votre intranet. L’idéal ici est donc d’identifier ces 20 % critiques et de les faire migrer en priorité. En d’autres termes, il s’agit de définir clairement un ordre de priorités dans l’ordre de migration de votre contenu de façon à ne pas paralyser votre activité.

  1. Vérifiez les tailles de fichiers

SharePoint 2016 autorise jusqu’à 10 Gb pour la taille des fichiers. Au moment de l’audit de votre contenu, tâchez donc d’en tenir compte afin de faciliter les transferts.

 

  1. Définissez votre stratégie de migration vers SharePoint 2016

Pour migrer votre contenu, vous avez le choix entre 3 principales méthodes : la méthode manuelle, la méthode automatique, ou un mélange des deux précédentes. Pour faire votre choix de façon efficace, gardez à l’esprit que la migration manuelle est la méthode la moins complexe (simples copier/couper-coller), mais également la plus lente et la plus laborieuse par la même occasion. La migration automatisée est sans doute moins laborieuse, mais elle nécessite de très bonnes connaissances techniques avec un traitement au cas par cas. L’idéal est donc, autant que possible, d’opter pour un mix des deux méthodes avec la détermination en amont d’une stratégie claire.

  1. Sécurité, sécurité et encore sécurité

La sécurité de votre contenu doit être au cœur de votre démarche de migration. Dans ce cadre, pensez à établir une politique bien détaillée, avec les procédures et les outils adéquats à chaque étape. Cela est d’autant plus important si vous optez pour une migration manuelle. Si vous optez pour une migration automatisée, mieux vaut respecter les règles de sécurité de l’ancien système.

  1. Assurez l’après-migration

Une migration SharePoint bien réussie implique aussi de bien effectuer les tâches suivant l’opération proprement dite : nettoyage, vérification des liens, définition des niveaux d’accès et de sécurité, etc.

  1. Assurez-vous que vous avez la configuration logicielle requise

Pour vous assurer de mener à terme votre migration sans souci technique, assurez-vous que votre ordinateur possède la configuration minimale requise pour supporter SharePoint 2016.

  1. SharePoint 2013 au moins

La migration vers SharePoint 2016 se fait exclusivement depuis SharePoint 2013. Si vous travaillez encore sur SharePoint 2010, il vous faudra donc, dans un premier temps, migrer vers la version 2013 avant d’obtenir la dernière version.

Grâce à ces conseils, vous pouvez désormais aborder avec plus de sérénité votre migration vers SharePoint 2016. Essayez de les appliquer et n’hésitez pas à recourir à une assistance technique au besoin, notamment pour l’intégration de vos différents modules complémentaires.

Developer8 conseils pour réussir sa migration vers SharePoint 2016

Join the conversation